Sébastien Forthomme commence ses premiers essais photographiques lorsqu’il est à l'école secondaire dans un studio de fortune. Le portrait, le paysage et les photos d’ambiance font partie des sujets. Un voyage scolaire à 15 ans lui ouvre les yeux sur l'art. Il visite les musées du Louvre et d’Orsay à Paris. Son style subit l'influence de ses peintres préférés (Wassily Kandinsky, Vincent Van Gogh, Piet Mondrian, etc). Parallèlement, la découverte du photographe avant-garde Man Ray est importante dans sa démarche artistique. Plus tard viennent s'ajouter les photographes Sarah Moon, Saul Leiter et Joël Peter Witkin.

 

Dans un premier temps Sébastien Forthomme fait des photos de portrait (entre autres des 'books'), de théâtre et de la scène musicale. En 2008 il commence en tant que photographe de production à La Monnaie.

 

La proximité de la scène artistique l'amène à développer son travail personnel. L'expérimentation et l'exploration picturale font partie des ses préoccupations principales. Sans pour autant laisser tomber définitivement la figure, il se dirige vers une abstraction et des recherches personnelles sur la forme, la couleur et le flou.